Tuyauterie

Article détaillé : Tuyau rigide.
  • Tuyau rigide : en fonte, tôle, acier, acier galvanisé, cuivre, plomb, nickel, ciment ou en PVC, il est employé dans tous les domaines de la construction et du BTP.

 

Article détaillé : tuyau souple.
  • Tuyau souple : métallique flexible, caoutchouc ou synthétique (PER), employé pour ces qualités de flexibilité, pour sa longévité et pour sa facilité de mise en œuvre.
  • Tuyau capillaire, de très petite dimension, il est utilisé spécifiquement dans les installations frigorifiques pour obtenir des variations de pression
  • Tuyauteries en acier pour hautes températures à base d’acier avec alliage de molybdène et de chrome pour résister à des températures avoisinant les 550° dans les installations de vapeur des centrales thermiques ou la récupération des fumées chaudes au sortir d’un haut-fourneau.

Assemblage de tuyaux

 
Matériels de fixation et de soudure
  • par vissage après filetage (de type filetage gaz) et utilisation d’un manchon femelle, de la filasse et de la pâte à joint ou un ruban de rilsan (rep.6).
  • par soudure :
    • soudure à l’étain ou soudage par capillarité, c’est la plus simple et la plus facile à réaliser sur matière cuivre et laiton, demande peu d’outillage : soit un fer à souder électrique pour les toutes petites soudures ou une lampe à gaz (rep.2) et un gros fer à souder en cuivre (rep.3) pour quelques soudures moyennes. Pour les installations de plus grande taille, il est conseillé d'utiliser un chalumeau au gaz butane ou propane (rep.1) que l’on branche sur une bouteille avec un détendeur. Pour le métal d’apport, on utilise des baguettes d’étain (rep.4) ou des rouleaux de fil d’étain pré-enrobé avec du décapant. Les tubes à souder peuvent être maintenus en position par une équerre (rep.5) pendant le soudure.
    • brasage ou soudo-brasage avec baguette de cuivre ou de laiton (Brox) sur métaux et alliages courants (fontes, aciers, cuivre, laiton, bonze et acier galvanisé). Ce type de soudure requiert un poste à soudure oxygène-acétylène, des baguettes de laiton et un décapant, certaines baguettes possèdent une âme décapante.
    • soudure à la baguette acier, pour tuyauterie acier
  • par emboîtement, emboîture ou manchons unis par un joint silicone (possibilité de démontage facile) ou colle spéciale PVC (rep.8).
  • par raccord (robinetterie), la panoplie est très vaste et offre toutes les possibilités de montage : raccords acier noir ou acier galvanisé à visser (rep.2), laiton à souder (rep.4), collet battu plat (rep.5), collet battu conique, bicône (rep.3), par emboîtement automatique (technique récente demandant très peu d’outils et d’expérience) , bride soudée pour grosses canalisations, etc.

Joints d’étanchéité

Articles détaillés : Joint plat, Joint permanent et mastic (matériau).

Il existe une multitude de joints de toutes dimensions pour chaque application (eau, gaz, air, vapeur, carburant). Pour les raccords vissés, on emploie la filasse et une pâte à joint ou un ruban de téflon.

Fixation

La fixation des divers éléments de robinetterie et principalement la tuyauterie se fait à l’aide de supports ou colliers fixés dans la paroi. Ces colliers sont simples ou doubles en acier traité anti-corrosion ou des colliers isophoniques munis d’un isolant caoutchouc pour permettre la dilatation du tuyau et éviter les bruits de claquement. Il existe aussi un collier à clip qui permet un gain de place. Dans l'industrie, la liaison de la robinetterie à la tuyauterie est fonction de la pression, du diamètre et des conditions d'utilisation. Ainsi on rencontre des jonctions par brides avec boulonnerie ou soudées (bout à bout ou emmanché).

Outillage

 
Outillage de plomberie.
1: cintreuse
2: matrice à collets battus
3: coupe tube

Dans ce domaine d’activité, l’outillage est très restreint et peu onéreux, hormis les installations faites avec des tubes en acier noir ou galvanisé qui demande du matériel de filetage spécial ; les autres techniques sont relativement simples :

FaLang translation system by Faboba